Laboratoire de chimie organique et analytique


Le COBRA dans le Carnot tremplin I2C

Normandie Université a porté le dépôt du projet Innovation Chimie Carnot (I2C) dans le cadre de l’appel à projet Carnot 3. Le 6 juillet, Thierry Mandon, Secrétaire d’état en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a annoncé la labellisation « Tremplins Carnot » de ce projet regroupant 8 laboratoires normands. Vincent LEVACHER, coordinateur de ce projet était présent.

Le label « Institut Carnot » vise à reconnaître et soutenir les laboratoires qui s’engagent à positionner la recherche partenariale au cœur de leur stratégie de recherche et à mieux prendre en considération les besoins du monde socio- économique. I2C rassemble 8 laboratoires qui disposent de compétences et savoir-faire complémentaires en chimie et dont les activités de recherche fondamentale s’adressent à des secteurs économiques stratégiques en France et en Europe aussi variés que le pharmaceutique, la cosmétique, l’agroalimentaire, l’énergie et l’environnement.

Les 8 laboratoires constitutifs d’I2C sont :

● CERMN (Université de Caen Normandie) ;
● COBRA (Université de Rouen Normandie, INSA Rouen Normandie, CNRS) ; ● équipe LDM-TEP de ISTCT (Université de Caen Normandie, CEA, CNRS) ;
● Glyco-MEv (Université de Rouen Normandie) ;
● LCMT (ENSICAEN, Université de Caen Normandie, CNRS) ;
● PBS (Université de Rouen Normandie, INSA Rouen Normandie, CNRS) ;
● SMS (Université de Rouen Normandie) ;
● URCOM (Université du Havre).

La recherche partenariale développée par I2C s’appuie sur les compétences reconnues dans les trois pôles Synthèse, Analyse et Formulation pour relever les défis de partenaires industriels diversifiés (grands groupes, ETI, PME, en France et à l’étranger).

L’Institut Carnot I2C s’appuiera dans le cadre de sa relation client sur l’expérience de ses plateaux techniques en la matière. En effet, plusieurs d’entre eux sont déjà engagés dans des démarches en cours ou abouties de certification qui permettent de garantir des relations qualitatives avec l’industrie. Ce projet s’inscrit également parfaitement dans les axes de travail du pôle de compétitivité Cosmetic valley et de la Technopole Chimie Biologie Santé avec lesquels les unités de recherche entretiennent des liens collaboratifs étroits depuis plusieurs années.